La sophrologie humaniste

La sophrologie est apparue dans les années 60, elle fut mise en lumière par le Pr Alfonso Caycedo.

Depuis de nombreux courants sont apparus: analytique, psycho-comportementale, humaniste…

La sophrologie humaniste s’est enrichie de ses différentes techniques tout en permettant au thérapeute d’être créatif. Ceci dans l’objectif d’accorder à la personne la place centrale qui lui revient.

Cette discipline permet d’associer son corps et son mental afin d’avoir une meilleure connaissance de soi et ainsi d’être en capacité de dépasser les symptômes posant problèmes.

Grace à des exercices de respirations et des techniques permettant d’être à l’écoute de son corps, la détente s’installe progressivement jusqu’à atteindre une relaxation profonde.

Cet état permet de travailller à la résolution progressive des difficultés rencontrées.

Les champs d’actions de la sophrologie humaniste sont multiples, entre autre:

  • relaxation
  • gestion du stress
  • gestion des émotions
  • troubles du sommeil
  • visualisations
  • développement personnel…

Elle est adapté aux enfants ainsi qu’au adultes

La relaxation

La relaxation est adaptée à tous, elle permet le relâchement des tensions musculaires ce qui entraîne une détente physique. Cet état de détente induit une diminution des tensions nerveuses et permet une meilleur gestion des émotions.

Des techniques de relaxation peuvent être transmises ce qui permet à la personne de les réutiliser en autonomie quand cela lui semble nécessaire ( anxiété, stress, colère…)

La pleine conscience

La pleine conscience: c’est être au moment présent, ne plus faire, ne plus courir pour être. S’arrêter car nous sommes déjà.

Faire une pause, se concentrer sur nous, notre respiration, notre être.

Bien sûr on peut pratiquer la pleine conscience au sein même d’une activité telle que la marche , la découverte du raisin sec, manger… Prendre le temps de nous rendre compte de ce que nous sommes, nous faisons. Vivre l’instant présent.

Cette façon de fonctionner permet de réagir différemment face aux situations, aux aléas de la vie. Prendre du recul face à la situation, le recul nécessaire pour pouvoir se dire c’est ainsi, qu’est-ce que je peux faire avec cela.

Une démarche d’acceptation et de repositionnement qui permet d’avancer.

La pleine conscience est un outil, une philosophie de vie qui peut être appris à n’importe quel âge, la connaissance de la pleine conscience et son utilisation dès  l’enfance est un atout dans la vie.